Les biomarqueurs pour thérapies ciblées

Les outils compagnons aux nouvelles thérapies ciblées sont des outils très prometteurs en participant à l'amélioration de la prise en charge des patients, notamment dans le contexte du cancer. Cependant, il est crucial d'identifier les patients qui pourront bénéficier de ces thérapies ciblées.


AnyGenes développe des tests compagnons à partir de qPCR arrays ciblant les voies de signalisation afin d'identifier les biomarqueurs pronostiques et prédictifs aux thérapies ciblées, pour appuyer la médecine personnalisée.

Les biomarqueurs prédictifs offrent des bénéfices significatifs en permettant d'isoler en une cohorte les patients avec un meilleur pronostic, parmi la population traitée. Ceci assure efficacement de nombreux bénéfices directs pour le patient mais aide aussi à diminuer la toxicité globale et les coûts des traitements engagés. Ceci est le concept de Médecine Personnalisée.

La Médecine Personnalisée a pour but d'atteindre des résultats cliniques optimaux au niveau du suivi de la pathologie des patients par le biais d'analyses moléculaires. A cet effet, AnyGenes® développe une nouvelle approche basée sur l'analyse combinée de biomarqueurs et voies de signalisation grâce à son propre système SignArrays®. Bon nombre de molécules thérapeutiques sont en cours d'étude au travers d'essais cliniques, et beaucoup plus encore le sont en recherche préclinique (études in vitro ou in vivo sur modèles de laboratoire).

Pour accélérer et améliorer le développement des thérapies ciblées, AnyGenes® peut vous proposer des qPCR arrays ciblant des voies de signalisation (SignArrays®), spécifiquement mis au point pour chaque thérapie ciblée. Par ailleurs, AnyGenes® peut également vous aider à déterminer les combinaisons de biomarqueurs les plus efficaces et pertinents avec des outils validés de manière analytique et clinique.

AnyGenes® assure ainsi aux cliniciens, par le biais d'outils validés pour l'analyse de biomarqueurs, de pouvoir surveiller la réponse aux thérapies ciblées.



Cas du mélanome malin
  • 50-60% des mélanomes malins possèdent une mutation activatrice de BRAF (V600).
  • Les thérapies ciblées anti-BRAF ont fait l'objet d'essais cliniques concluants (BRIM-2, BRIM-3 notamment) mais malgré des résultats encourageants, de nombreux cas de résistance primaire et secondaire compliquent la prise en charge des patients.
  • Pour répondre à un fort besoin clinique, l'objectif d'AnyGenes® est ainsi de développer des tests compagnons afin d'identifier directement les combinaisons de molécules thérapeutiques les plus efficaces pour chaque patient.
Les qPCR arrays spécifiques de voies de signalisation permettent de mettre en évidence et comprendre les mécanismes de résistance aux thérapies ciblées afin d'améliorer le diagnostic moléculaire et la prise en charge des patients.

Tentori et al. Challenging resistance mechanisms to therapies for metastatic melanoma.
Trends Pharmacol. Sci. (2013) 34(12): 656-666